Poster scientifique :
la bonne formule

Poster interactif, e-poster, format vidéo… le poster scientifique est-il en train de connaître une petite révolution ? Moyen séduisant pour développer sa notoriété et promouvoir son travail, le poster informe sur l’avancée de ses travaux et les résultats obtenus. Il permet de toucher un public large, pas forcément spécialiste du sujet. Pour susciter la discussion, que ce soit en présentiel ou en ligne, il doit réunir certaines qualités. Voyons lesquelles !

Un poster scientifique n’est ni un article, ni un dossier de présentation. C’est le résumé illustré de vos recherches. Il s’agit d’un double défi pour le chercheur : être à la fois concis et imaginatif. Le temps de lecture doit être réduit car la concentration des lecteurs est limitée. Ils veulent découvrir vos recherches, ainsi que celles de vos collègues en un temps restreint. De plus, un poster doit donner envie de poser des questions, d’entamer un dialogue avec l’auteur de l’étude. Bref, il s’agit d’un exercice d’écriture avec ses propres codes et ses difficultés. Alors comment faire pour créer un poster attractif et adapté aux évènements en présentiel ou en ligne ?

Travailler l’attractivité visuelle

Pour atteindre ses objectifs, un poster doit avant tout être attractif. A la différence d’une présentation orale, durant laquelle l’auditoire est relativement captif, la lecture d’un poster ne s’impose pas. Les lecteurs potentiels sont libres de s’arrêter devant votre création ou de passer leur chemin. Tous les efforts investis dans sa réalisation sont vains s’il n’attire pas le regard immédiatement.

Durant les sessions de posters, la concurrence est rude entre les auteurs. Pour sortir du lot, un poster doit provoquer la curiosité et capter l’attention. D’ailleurs, Agent Majeur a conçu un test en 8 questions pour mesurer l’attractivité d’un poster scientifique.

Pensez à soigner la présentation de votre document. Un poster attrayant aura une charte graphique simple, un découpage en rubriques pour faciliter la lecture, des couleurs contrastées. Il pourra être lu sans effort en se tenant à une distance de 1,5 mètres en présentiel ou à 50 cm en distanciel. Il comportera peu de texte et intégrera 2 ou 3 illustrations particulièrement parlantes.

Définir un titre percutant

Si la forme est importante, le fond l’est tout autant. Ainsi, le titre en tête du poster doit être suffisamment clair. Il doit également être accrocheur et évocateur. Le titre résume l’objectif, les moyens et les résultats du travail présenté, le tout sur une à deux lignes. Il est important qu’il soit spécifique, afin de différencier votre poster de tous les autres travaux rédigés sur cette thématique.

Imaginons le titre suivant : « Nouvelles applications pour l’électrochimie moléculaire ». Il donne une idée du sujet, du domaine. Mais il manque de précision. Un meilleur titre pourrait être : « L’électrochimie moléculaire pour sonder les secrets de la réactivité redox » (Robert et Costentin, 2009). En effet, il est plus explicite sur le contenu du poster (lire d’autres conseils pour rédiger un titre) et comporte un verbe qui indique la finalité des recherches menées.

Aller à l’essentiel

Sous le titre, le texte doit faire apparaître les objectifs de la recherche, la méthodologie utilisée et les résultats obtenus puis la conclusion. Les sections « Méthodes » et « Résultats » étant les plus importantes, elles doivent représenter les 2/3 du poster. Afin de ne pas être surchargé, ni être trop superficiel, un poster comprend entre 250 et 450 mots.

Les références bibliographiques ne sont pas indispensables dans un poster. Cependant, un auteur ayant lui-même rédigé des articles sur le sujet présenté pourra avoir intérêt à les mentionner. Ils valideront la qualité scientifique de son travail.

Alléger votre style

Les phrases simples « sujet – verbe – complément » sont à privilégier car elles facilitent la compréhension des textes.  Chaque phrase doit être la plus courte possible. Idéalement, elle ne doit pas dépasser 15 mots. Elle sera rédigée dans un style direct en utilisant des mots précis, faciles à comprendre et sans prétention. Les éléments les plus importants doivent apparaître en début de phrase.

L’écriture scientifique et technique est centrée sur l’efficacité. On est loin des standards de l’écriture littéraire… Car l’objectif du poster est atteint si le public visé comprend le sujet et le message principal de la recherche.

Présenter votre poster en ligne

La pandémie de Covid-19 et l’impossibilité de tenir de grands évènements scientifiques en présentiel a obligé les organisateurs à repenser les présentations de posters. Les congrès et conférences se tiennent désormais en ligne, via des outils de visioconférence. Dans ce cas, une galerie numérique regroupe les différents posters scientifiques afin de les rendre accessibles au public.

Le contenu d’un poster scientifique pour ce type d’évènement reste inchangé. Seul change le format du poster numérique qui est fourni en PDF. Souvent, les intervenants peuvent réaliser une vidéo explicative de leur poster pour accompagner leur fichier PDF. Si tel est le cas, saisissez cette opportunité ! D’une durée de 2 à 4 minutes, cette présentation est généralement pré-enregistrée, à la manière d’un webinar. Très proche du format d’un pitch, elle aide votre public à comprendre votre travail.

Présenter son poster scientifique en ligne

Utiliser des bornes interactives

Les écrans tactiles ont fait leur apparition dans les symposiums et les conférences scientifiques. Ils sont utilisés pour présenter des parcours de chercheurs, des résultats ou des laboratoires. Les bornes interactives permettent d’enrichir les présentations avec du contenu multimédia : sons, vidéos, animations graphiques, liens Internet.

Installées dans une salle, elles offrent la possibilité de consulter les posters de plusieurs chercheurs. Ceux-ci peuvent faire leur présentation à côté de l’écran et engager un dialogue avec les participants. C’est un moyen de communication plus participatif qu’une série de panneaux. Récemment, nous avons conçu des posters interactifs pour une cérémonie de remise de prix scientifiques. Dans la zone de cocktail de l’événement, plusieurs écrans tactiles étaient mis à disposition des invités.

Avec les écrans, le public gagne en autonomie. Car ces dispositifs peuvent être consultés plus longuement, pour y trouver une grande quantité d’informations et solliciter si besoin le chercheur. Celui-ci n’est pas tenu de rester à côté de son poster, comme c’est généralement le cas dans les autres manifestations. Les bornes interactives apportent non seulement une touche de modernité, mais elles permettent aussi d’enrichir les échanges en partageant davantage de contenus, sous des formats variés.

Développer votre réseau

Généralement, le jour J, vous aurez la possibilité de participer à une session de questions-réponses, que ce soit en présentiel ou à distance. C’est une excellente occasion d’échanger des conseils et idées avec vos paires. D’ailleurs, profitez de ces discussions pour étoffer votre carnet d’adresses et votre réseau LinkedIn : donnez vos coordonnées et prenez celles de vos interlocuteurs.

Document à imprimer ou au format PDF, borne interactive ou film de présentation, le poster scientifique continue d’être plébiscité. Et même s’il se réinvente sous différents formats, son objectif reste le même : présenter vos travaux de façon synthétique et illustrée et développer votre réseau professionnel. C’est en quelque sorte l’ambassadeur de votre travail. Il vous représente et vous aide à rester informé sur l’actualité scientifique dans votre domaine.

Pour recevoir les nouveaux articles publiés sur ce blog, vous pouvez vous abonner à notre mailing-list et nous suivre sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook et LinkedIn.

> Poster scientifique

Sur le même thème

2021-04-22T17:17:14+02:00

About the Author: