Comment animer
un évènement

Oui, on peut être un MC sans être une star du rap ! Dans le monde de l’événementiel, l’animateur est généralement qualifié de maître de cérémonie ou MC. Il peut s’agir d’un(e) journaliste ou d’une personnalité reconnue dans son domaine. Son rôle est à la fois de créer une ambiance chaleureuse, valoriser les intervenants, poser les bonnes questions, être gardien du temps… autant d’éléments incontournables pour la réussite d’un évènement. Si vous prévoyez d’endosser ce rôle, Agent Majeur vous dévoile quelques conseils pour une intervention sans fausse note, qu’elle soit en ligne ou en présentiel.

Maître de cérémonie d'un évènement scientifique, animer une conférence scientifique

Préparer votre conducteur

Un évènement bien animé commence par une bonne préparation. La première chose à prévoir, c’est un conducteur de l’évènement. Généralement construit sous forme d’un fichier Excel, il détaille chaque séquence de l’évènement, en précisant qui intervient, pour dire quoi, à quel moment et pour quelle durée. Son contenu se précise au fur et à mesure de votre préparation, et vous aide à valider que la durée prévue de l’évènement est bien respectée. Partagé avec l’ensemble des parties prenantes, ce document permet aussi aux participants de savoir à quel moment ils interviennent.

La deuxième chose à faire, c’est de préparer vos textes. Durant l’évènement, vous allez notamment être amené à interagir avec les intervenants, à les questionner sur des sujets spécifiques. Pour un échange fluide, prenez le temps de tous les interviewer en amont du jour J. D’ailleurs, pensez à leur demander comment se prononce leur nom pour éviter de l’écorcher en public.

Rédiger votre contenu

Afin d‘éviter les trous de mémoire et les hésitations, notez sur des fiches les informations concernant vos interlocuteurs et d’une manière générale, les textes que vous prévoyez de dire. Vous pourrez ainsi les lire lorsque vous animerez l’évènement et être sûr de ne pas vous tromper. Pour vous familiariser avec votre texte et ne pas avoir l’air de découvrir ce que vous lisez le jour même, nous vous conseillons de le répéter à voix haute au moins 3 fois. Soyez également vigilant, surtout en présentiel, à la propreté de vos fiches. Imprimez-les sur un papier cartonné et évitez les ratures. Si vous intervenez à distance, ce texte doit être visible sur l’écran qui se trouve sous la caméra qui vous filme, à la manière d’un prompteur. Ainsi, vous pourrez le lire tout en fixant du regard votre public virtuel.

Enfin, si un temps de questions-réponses est prévu entre les intervenants et le public, préparez quelques questions à l’avance. Cela évitera un blanc si le public n’ose pas se lancer. Vous pouvez d’ailleurs voir avec vos invités s’ils souhaitent que certaines questions en particulier leur soient posées.

Répéter votre intervention

Comme on le fait pour une pièce de théâtre, il est important de prévoir au moins une répétition pour votre évènement. Le mieux est même d’en prévoir deux : une sans et une avec les intervenants. Elles vous permettront de tester les outils, notamment en visioconférence, les lumières, les déplacements et les prises de parole.

La première répétition, sans les intervenants, est donc l’occasion de tester une première fois le matériel et les outils : la lumière, les micros, la régie… Si votre évènement est en ligne, il est important de vérifier que votre système de visioconférence fonctionne pour chacun des intervenants, qu’il n’y a pas de problèmes de connexion, de son ou d’image.

Pour un évènement en présentiel, entrainez-vous à bien tenir votre micro à main si vous en utilisez un. Placez-le sur votre menton et maintenez-le à cette position. Même les professionnels de la télé utilisent cette technique ! Ainsi, si vous tournez la tête, votre micro se déplace également pour ne rien manquer de ce que vous dites.

Organiser un filage

Pensez aussi à anticiper les déplacements. En effet, vous devez savoir où vous devez être, qui monte sur scène, par quel côté et quand, où se trouvent les intervenants dans la salle et s’ils regagnent leur place après leur intervention ou sortent par les coulisses. Si l’évènement est filmé, vérifiez avec le régisseur ou le cadreur à quels endroits doivent se positionner les personnes sur la scène pour la caméra. Placez du scotch au sol pour marquer ces repères.

Aussi, prévoyez une deuxième répétition avec les intervenants. Ce filage, même s’il ne dure que 10 ou 20 minutes, les aidera à comprendre comment monter sur scène et où se positionner. A cette occasion, montrez-leur comment utiliser le micro et n’hésitez pas à le leur rappeler pendant l’évènement, même s’ils sont sur scène. Cela fait aussi partie de votre rôle en tant que maître de cérémonie ! Ce filage est rassurant pour toutes les parties prenantes et apporte de la fluidité à votre évènement.

Animer votre évènement

L’animateur est en quelque sorte le chef d’orchestre de l’évènement. Le respect de l’agenda, les petits problèmes techniques, les questions-réponses : vous devez avoir à l’œil tous ces éléments. Pour être dans de bonnes dispositions, n’hésitez donc pas, le jour J, à arriver au moins 1h avant le début de l’évènement, voire davantage si vous le pouvez. C’est l’occasion de vous imprégner des lieux, de bien vous préparer, de faire les derniers réglages et bien sûr, votre filage avec les participants.

Si vous êtes en avance ou en retard par rapport à ce qui est prévu sur le conducteur, allongez ou raccourcissez vos interventions. D’ailleurs, pensez à reprendre poliment et discrètement la parole aux invités quand une intervention est trop longue. Si vous rencontrez un problème technique pendant une prise de parole, par exemple, un micro qui ne fonctionne pas, proposez à l’intervenant de répéter ce qu’il vient de dire.

Malgré le filage, il n’est pas rare que certaines personnes oublient leurs déplacements pendant l’évènement. N’hésitez pas à leur montrer où se déplacer, sur quel côté il faut monter et descendre de la scène… Parfois, il faut même les accompagner en attrapant gentiment leur bras ou en plaçant une main dans leur dos.

Gérer les questions

Si votre évènement est en ligne, soyez attentif aux questions et réactions du public, notamment sur le chat. Pour faciliter la gestion de ces interactions, faites-vous aider, si possible, par une personne qui tiendra le rôle de modérateur. Aussi, il peut y avoir un décalage entre le moment où les questions sont posées et le moment où vous les recevez, d’où l’intérêt pour vous de disposer de quelques questions à poser avant de pouvoir traiter celles du public.

En résumé, pour apporter du rythme, de la convivialité et de la fluidité à son intervention, le maître de cérémonie, ou MC, peut s’appuyer sur un conducteur, des interviews, des répétitions, sans oublier un sens aigu de l’improvisation. Car derrière une prestation réussie se cachent souvent des heures et des heures de préparation. Pour reprendre les mots du célèbre comédien Louis Jouvet : « Comme il faut travailler pour être naturel » !

Pour recevoir les nouveaux articles publiés sur ce blog, vous pouvez vous abonner à notre mailing-list et nous suivre sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook et LinkedIn.

> Management

Sur le même thème

2021-10-20T14:27:01+02:00

About the Author: