Rédiger un rapport d’étude en anglais2022-11-02T14:42:45+01:00

Description du projet


Rédiger un rapport
d’étude en anglais

rapport d'etude

Dans le domaine pharmaceutique, le rapport d’étude est un document incontournable. Produire des rapports clairs et concis est d’autant plus important que ce document peut se retrouver entre les mains d’auditeurs externes qui évalueront la traçabilité de l’étude, la qualité du travail et la validité des résultats avant des essais cliniques ou une mise sur le marché. C’est pourquoi une entreprise biopharmaceutique nous a sollicités pour accompagner ses équipes dans la rédaction de rapports d’études en anglais.

Jongler avec des profils variés

Une de nos formatrices a donc animé récemment le module « Rapport d’étude : gagner en clarté et en concision ». D’une durée de 2 jours, cet accompagnement s’adressait à des chercheurs, chefs de projet et responsables de production. En tout, 2 groupes ont été formés, soit un total de 12 participants avec des profils et des attentes différentes.

En effet, une partie d’entre eux avait déjà rédigé des rapports d’études et d’autres non. Certains étaient des habitués de la rédaction en anglais, quand d’autres étaient novices. Enfin, tous les participants à cette formation ne travaillaient pas sur les mêmes types de rapports. Certains rédigeaient des rapports sur la recherche scientifique, quand d’autres écrivaient surtout des rapports de fabrication. Un des défis de cette formation était donc de répondre aux besoins de tous, malgré ces différences.

Identifier son public

Un rapport bien écrit est bien entendu un document rédigé dans un anglais irréprochable. Mais pas seulement ! Un bon rédacteur doit savoir s’adresser aux lecteurs qu’il vise. Département assurance qualité ou recherche, affaires réglementaires, partenaires externes mais aussi autorités françaises, européennes ou internationales, le panel de lecteurs de ces rapports peut être large. Chaque participant a donc pu identifier les publics qui sont susceptibles de lire ses rapports et cibler ses objectifs de communication.

Rédiger un document clair et lisible

Ces 2 jours de formation ont aussi été l’occasion de travailler la structure d’un rapport d’étude. Pour perfectionner leur argumentation, les participants ont pu expérimenter des outils pour organiser leurs idées, comme la carte mentale.

La clarté d’un rapport d’étude passe en outre par une bonne contextualisation des travaux dans le résumé et l’introduction. En effet, ce qui semble évident à la personne qui le rédige, alors même qu’elle réalise son étude depuis plusieurs mois, ne l’est pas nécessairement pour ses lecteurs, qui découvrent le sujet.

Le titre revêt également une importance capitale. C’est lui qui indique le sujet du rapport et qui permet d’assurer un suivi dans le temps. Il doit donc décrire l’objectif de l’étude ainsi que les principales conclusions à en tirer. Notre formatrice a par conséquent bien insisté sur ces deux points auprès des participants et leur a permis de retravailler leurs titres à l’aide d’exercices.

Cette formation s’est aussi concentrée sur les bonnes pratiques de rédaction dans la langue de Shakespeare. Plusieurs exercices étaient prévus pour que ces scientifiques puissent améliorer la lisibilité et la précision de leurs écrits en anglais.

A l’issue de cette formation « Rapport d’étude », l’ensemble des participants, qu’ils soient issus du monde de la recherche ou de la production, est ressorti avec de meilleures connaissances en écriture scientifique et en rédaction en langue anglaise. Ils sont donc armés pour mieux mettre en valeur leurs travaux et leurs résultats.

> Formation

Sur le même thème