Thèmes

Sur le même thème

Prendre la parole en public

Formation pour gagner en aisance et en efficacité.

Maitriser l'art oratoire

Formation pour convaincre un auditoire et faire face à la critique.

Colloque, congrès : le rôle du chairman

Animateur, gardien du temps… Un article sur le rôle du chairman, étape par étape.

Mots de transition

Pour structurer votre discours, retrouvez dans cet article une liste de mots de transition.

Silence et communication

« Un silence pour un orateur est comme un cadre pour un tableau, il le met en valeur. ». Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le silence est votre allié quand vous parlez en public. Mais, quand et comment l’utiliser ?

1. Avant de débuter une présentation.

Prenez soin de laisser quelques secondes de silence avant de prononcer vos premiers mots. Cette pause est bénéfique à double titre. D’abord, pour votre public : il reçoit ainsi un signal qui lui indique que votre intervention va débuter. Les dernières conversations en privé peuvent cesser de manière moins abrupte que si vous demandiez le silence. Vous êtes alors au centre des attentions, les regards sont braqués sur vous.

Ensuite, pour vous : les premières secondes d’un discours peuvent êtes impressionnantes. Nous vous conseillons de vous concentrer sur votre respiration, de prendre le temps de regarder les membres de votre auditoire et de vous remémorer vos premiers mots.

2. Avant et éventuellement après un mot important.

Vous donnez alors plus de poids à ce que vous dites, et vous laissez à votre public du temps pour intégrer cette information. Nombre de grands orateurs l’utilisent, en particulier les hommes politiques. Une pause célèbre est celle du général MacArthur devant le congrès américain, en avril 1951. Il venait d’être suspendu par Truman et fit un discours historique : « À la guerre, il n'y a pas de substitut pour [pause] la victoire. » Comme toutes les bonnes choses, attention de ne pas abuser de ces silences. Votre style pourrait alors sembler pompeux.

3. Entre chaque mot d’une liste.

A l’oral, il est très difficile de faire passer beaucoup d’informations en peu de temps : votre public a une capacité de mémorisation réduite. Si vous avez à énumérer les éléments d’une liste, tout d’abord, essayez de réduire cette liste à un maximum de 5 à 6 éléments. Ensuite, utilisez des silences pour permettre à votre auditoire de bien intégrer ces différents éléments.

« Cette technique requiert un apprentissage spécifique par toute l’équipe : [pause] chirurgiens [pause], anesthésistes [pause], réanimateurs [pause], infirmiers [pause]. »*

 

Sur ce blog, découvrez d'autres conseils pour vos prises de parole en public.

* Texte : Nathaly Mermet – magazine Innovation

Pour recevoir les nouveaux articles publiés sur ce blog, vous pouvez vous abonner à notre mailing-list et nous suivre sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook et Google +

comments powered by Disqus