Visite de laboratoire :
spécificités

Quelles différences y-a-il entre une présentation orale « classique » et une visite ? Une visite de laboratoire, c’est une présentation « plus ». A la fois plus difficile à réussir, la visite a un impact plus fort.

Comme lors d’une présentation « classique », le conférencier doit se poser la question des attentes de son auditoire, du message à faire passer. Il doit surprendre, faire rire, marquer les esprits. Mais, la visite est plus complexe car son cadre n’a pas été prévu pour faire des discours.

Dans un laboratoire, il y a de multiples distractions pour les visiteurs : de nombreux appareils à voir, des collègues qui passent, le bruit d’une manipulation. Et puis, votre auditoire est debout, il se fatigue. Si, en plus, vos installations se trouvent en extérieur, comme des capteurs de vent ou des panneaux photovoltaïques, la météo peut incommoder vos visiteurs. Obtenir leur attention est bien plus compliqué qu’avec un public sagement assis dans une salle prévue à cet effet.

Smaïn, l’humoriste, en parlant de son métier dit : « Le cabaret, c’est un laboratoire. On ne peut pas être plus proche du public. Le cabaret ne triche pas, il apprend l’efficacité ». Pour le reprendre, nous pourrions résumer notre pensée par la formule suivante : « Le laboratoire, c’est un cabaret ». Lors d’une visite, le conférencier est proche de son public. Il est à la fois acteur, qui déclame son texte avec force et conviction, metteur en scène, qui définit son parcours dans le laboratoire, scénographe, qui place ses installations et son public de façon à être vu, ingénieur du son, qui s’assure d’être entendu…

Et tous ces efforts ne sont pas vains. Une visite peut rester gravée dans les mémoires pendant de nombreuses années. Le visiteur est venu pour être là où les choses se font, pour voir les installations et les chercheurs dans leur cadre. Une visite réussie, c’est un moment privilégié partagé avec vos visiteurs.

Pour recevoir les nouveaux articles publiés sur ce blog, vous pouvez vous abonner à notre mailing-list et nous suivre sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook et Google +.

> Visite de sites

> Prise de parole en public

> Vulgarisation scientifique

Sur le même thème