Missions

Toutes les catégories

Sur le même thème

MT180 : les pitchs en vidéo !

Voir les vidéos des finalistes Paris-Saclay édition 2016.

Vulgariser sur YouTube

Découvrez les conseils de deux youtubeurs scientifiques.

Rédiger sa thèse

Formation à la rédaction à destination des doctorants.

MT180 Paris-Saclay 2017 : un grand millésime

Cette année, à l'Université Paris-Saclay, 15 doctorants, issus de 12 établissements de recherche, se sont affrontés à l’occasion de la finale Ma thèse en 180 secondes. Et c’est une doctorante de l’Université Paris-Sud, Kelly Pasquon, qui a séduit l’assemblée en raflant le Prix du Jury et le Prix du Public. D’ailleurs, le millésime 2017 peut être classé comme un « grand cru ». Voici quelques vidéos parmi les plus savoureuses.

MT180, kézako ? Né en 2008 en Australie, le concours « Three Minute Thesis » s’est exporté dans le monde francophone sous le nom « Ma thèse en 180 secondes ». Le principe ? Chaque groupement d’Universités choisit une quinzaine de doctorants qui auront tous la même consigne : expliquer son projet de recherche en 3 minutes, à un public et un jury plus ou moins profanes. Celui qui dépasse le temps imparti, ne serait-ce que d’1 seconde, est éliminé. Et le meilleur vulgarisateur gagne sa place à la finale nationale.

Mais comme l’art de la pédagogie ne s’improvise pas, les candidats ont droit à un entrainement de champions. A l’Université Paris-Saclay, le coach s’appelle Agent Majeur. Suite à une formation généraliste sur l’art du pitch puis un processus de sélection, les doctorants finalistes reçoivent des conseils personnalisés. Par petits groupes, ils peaufinent leurs présentations pour les rendre touchantes, humoristiques ou captivantes, mais toujours originales.

Découvrons pour commencer l’histoire d’une délicieuse petite fille, Kelly Pasquon, qui a grandi la tête dans les étoiles... et a fini par faire de Mars son sujet de recherche.

Poursuivons par une croustillante histoire drôle de Mikael Kerleau (Université Paris-Sud) à propos de la collaboration d’un biologiste et d’un physicien étudiant la cellule.

Quelques amuse-bouches pour continuer ! Marceau Henot (Université Paris-Sud) nous entraîne au sein de son laboratoire pour un évènement convivial qui illustre son sujet de thèse sur l’écoulement des fluides.

Enfin, vous prendrez bien un morceau de fromage avec Renaud Pourpre (Université Paris-Sud) ? Celui-ci nous explique les moyens de lutter contre les bactéries multi-résistantes qui s’y cachent parfois.

Si tout cela vous a mis en appétit, découvrez l’ensemble des vidéos des candidats MT180 Paris-Saclay 2017. 

15/05/2017

Partagez cet article